Histoire

Le mNACTEC fut créé en 1984 après une revendication historique

La volonté de créer un musée de science et technique de Catalogne prend ses racines à la fin du XIXe siècle. Par la suite, en 1937, la Generalitat républicaine, désireuse de satisfaire à cette aspiration catalane historique, publia un arrêté pour créer le musée.

Néanmoins, la Guerre d’Espagne et la dictature de Franco qui s’ensuivit mirent un terme au projet, qui tomba dans l’oubli jusqu’aux années soixante-dix du XXe siècle. À cette époque, l’Association d’Ingénieurs Industriels de Catalogne reprit l’initiative de fonder un musée de science et technique ; en 1979, l’Association du Musée de la Science et de la Technique d’Archéologie Industrielle de Catalogne fut constituée dans le but de déployer des efforts pour la création du Musée et de préserver les biens du patrimoine industriel.

En 1981, le Département de Culture de la Generalitat de Catalunya assuma le projet et acheta, en 1983, l’usine Aymerich, Amat i Jover, ancienne usine textile lainière de Terrassa, dans le but de la convertir en siège du musée. En 1984, l’usine fut ouverte au public. La Loi sur les Musée du 2 novembre 1990 le déclara Musée National et en fit un organisme autonome. En 1996, la première inauguration permanente fut inaugurée et les travaux de restauration du hangar principal furent achevés.

En 2014, plusieurs actes furent organisés pour en commémorer le 30e anniversaire.

UN ÉDIFICE SINGULIER

L'édifice du Musée National de la Science et de la Technique de Catalogne – le Vapor Aymerich, Amat i Jover – représente le meilleur ouvrage architectural industriel de style art nouveau catalan du pays. Conçue par l’architecte Lluís Muncunill i Parellada (Sant Vicenç de Fals, 1868 - Terrassa, 1931), les travaux de construction de l’usine commencèrent sur la Rambla d'Ègara en 1907 ; elle fut inaugurée un peu plus d’un an après. Le Vapor (appellation qui provient de l’utilisation de la machine à vapeur en tant que force motrice) accueillait tout le processus industriel de transformation de la laine, de son arrivée en flocons à sa sortie en tissus finis.

Le Musée National de la Science et de la Technique de Catalogne occupe une surface totale de 22 200 m2, dont 11.000 m2 correspondent à l’ancien hangar de production, de plan rectangulaire, du Vapor Aymerich, Amat i Jover. C’est dans cette grande salle que se trouvent aujourd’hui les expositions permanentes Enérgeia, L’usine textile, Homo Faber et Le transport ; elle est revêtue d’un plafond singulier en dents de scie. En fait, les formes droites habituelles de ce type de plafond furent revisitées par l’architecte Muncunill en employant 161 voûtes catalanes, en briques plates et en forme de cloche, soutenues par 300 colonnes en fer fondu qui servaient aussi de tuyau d’écoulement de l’eau et de support des arbres de transmission, les systèmes qui transmettaient la force de la machine à vapeur à toutes les machines de l’usine.