Entrepôts de charbon, chaudières, cheminée et machine à vapeur

Le cœur de l’usine textile

Au sous-sol du musée, vous trouverez les entrepôts de charbon, les chaudières, la cheminée et l’escalier d’accès à la machine à vapeur, des espaces énergétiques qui étaient le cœur de l’ancienne usine textile. Si vous sortez sur le balcon de la salle de la machine à vapeur, vous pourrez observer les grandes dimensions du hangar industriel de 11 000 m2, devenu aujourd’hui un espace d’exposition.

Stocké dans les entrepôts, le charbon était le combustible de la machine à vapeur qui produisait l’énergie pour faire fonctionner les machines de l’usine textile. Ce charbon provenait essentiellement du Pays de Galles et des Asturies. Le transport se faisait en bateau à vapeur jusqu’au port de Barcelone, puis en train jusqu’à Terrassa et en charrette jusqu’à l’usine.

Dans les deux chaudières, la combustion du charbon faisait chauffer l’eau qui produisait la vapeur qui se propageait par un conduit jusqu’à la machine à vapeur.

Un des éléments les plus représentatifs des usines sont les hautes cheminées, qui sont le conduit de sortie de la fumée sortant des chaudières. Celle du Vapor Aymerich, Amat i Jover a 41 mètres de haut et elle est construite en brique comme le reste de l’usine. Les visiteurs peuvent entrer dans la cheminée, par le même espace que celui par où passait la fumée, et profiteront d’une expérience surprenante.

La machine à vapeur était le cœur de l’usine. Elle était connue populairement sous le nom de « la mule » car elle actionnait toute la machinerie textile du hangar industriel.

 

Les espaces de la chaudière et de la cheminée sont temporairement fermés au public en raison de travaux de maintenance.