Nouveauté

Ruines que vous (ne) voyez (pas)

Une recherche de l'artiste visuel Jorge Conde sur les espaces industriels européens récupérés par l'action culturelle

Jusqu'au 7 jullet 2024

L'exposition « Ruins you (don't) see » est un projet de recherche de l'artiste visuel Jorge Conde qui vise à retracer la mémoire d'une série de sites européens d'origine industrielle récemment tirés de l'oubli et transformés par l'action culturelle, modifiant ainsi la physionomie du territoire et générant des opportunités, des tensions et des rayonnements de toutes sortes. Des zones urbaines et périurbaines où différentes initiatives socioculturelles et une scène culturelle émergente ont vu le jour, avec des résultats plus ou moins réussis. Les archives du projet comprennent 135 institutions dédiées aux arts visuels et à la pensée contemporaine étudiées pendant plus d'une décennie dans 73 villes de 17 pays européens.

En plus d'aborder des phénomènes tels que la gentrification, la spéculation exacerbée, la ghettoïsation et la dispersion sociale, ce travail propose une réflexion sur le rôle de l'institution culturelle dans la construction des récits historiques, ainsi que dans la récupération de la mémoire et l'analyse critique du modèle de développement issu de la révolution industrielle et du système économico-productif colonial européen ; cette démarche peut être utile à la fois pour restaurer une certaine mémoire et pour surmonter certaines des conséquences de la mondialisation et du modèle néolibéral d'hyperconsommation que nous connaissons actuellement.

Jorge Conde est artiste visuel et chercheur. Il est diplômé en beaux-arts de l'université de Barcelone et a étudié la musique et les arts visuels à l'université de Californie à San Diego (États-Unis) et le cinéma à la National Film and Television School de Londres (Royaume-Uni). Sa pratique artistique se développe dans le domaine de la culture visuelle hybride, du transcodage et de la photographie. Son travail reflète l'impact social, urbain et environnemental des transformations que subissent les villes contemporaines et leurs périphéries. Il aborde également les excès de la société d'hyperconsommation et de son modèle de production.