Informatique, électronique et télécommunications

  • Reproduction de la machine de cryptage ENIGMA

    Numéro de dépôt: 12875
    Précisions géographiques: Allemagne
    Datation: Second quart du XXe siècle
    Dimensions: 15 x 28 x 30 cm
    Dimensions: 25,5 x 27 cm

    Machine de cryptage. Construite en acier et placée dans une boîte en bois, elle dispose de trois rotors de cryptage, trois rangs de voyants de caractères et un clavier à trois rangs aussi. La tôle qui entoure les rotors est abattable en desserrant les vis de la partie frontale. Le couvercle de la boîte incorpore un jeu de 6 ampoules. Il s’agit du modèle D (le plus avancé des modèles commerciaux, c’est-à-dire, à usage non militaire).

    Les premières machines de cryptage Enigma furent fabriquées en 1923 par la société Enigma Chiffiermaschinen AG, à partir d’un brevet hollandais préalable.

    Elle fut tout d’abord utilisée pour envoyer des messages dans le domaine commercial et industriel mais elle fut très bientôt employée dans le contexte militaire. Elle devint l’une des machines importantes du cryptage au cours de la Seconde Guerre mondiale. La version militaire de l’Enigma, utilisée par les nazis, pouvait établir des messages avec plus 456 976 combinaisons dans chacune des 24 positions possibles des rotors et devint un véritable casse-tête pour les Alliés.

    En Espagne, les machines Enigma furent employées pour crypter des messages pour des communications commerciales, industrielles et militaires pendant la Guerre civile et l’après-guerre.